dimanche 19 août 2018








biennale d'enghien, miroirs # 2 / tout est paysage (2018)

laurette atrux-tallau, jean-marie bytebier, griet dobbels, lionel estève, federic fourdinier, pierre gerard, bernard gigounon, pierre-philippe hofmann, maxence mathieu, michel mazzoni, void, sophie whettnall


pierre gerard : pavillon des sept étoiles, plan f





























un kiosque, un parc, une structure en bois brut qui
serait une éventuelle forme préexistante sous le
kiosque, rendue visible pendant un temps déterminé
au centre du kiosque, il deviendrait pour cette
période un écrin contenant la forme, la surface d'eau
entourant serait considérée comme un miroir, un
pivot permettant à la forme d'apparaître, d'être
visible ..



Plus que la variété des modes d’expression mis en oeuvre, c’est le développement logique dont son travail est l’objet qui est remarquable. Car si elle annonce un renouvellement constant des méthodes, des supports et des motifs, son entreprise a ceci de stable que toujours elle recherche le décalage du regard. En quête d’un basculement de sens, l’artiste cherche à perturber la vision réflexe du spectateur à travers le jeu des apparences et de l’analogie afin de rendre « ce qui méconnaissable encore plus méconnaissable tout en reconnaissant l’objet »
extrait de: pierre gerard, acrobate de la réalité quotidienne par Julie Bawin
art même, n°29, 2005, page 21


...Ces objets/matières de la vie courante, a priori dénués de valeur esthétique (jusqu’à ce qu’il soit érigé en oeuvre d’art, du fait de l’intervention de l’artiste et de ses ajouts) se trouvent associés les uns aux autres en d’étranges montages, paraissant animés de quelque mystérieuse logique interne.
Tantôt, ces montages s’apparentent à des maquettes d’architecture, tantôt à quelques prototypes d’objets utilitaires à venir, mais dont on chercherait à deviner l’usage… C’est notamment dans cet aspect précis, à un niveau en quelque sorte macroscopique, que réside l’originalité de la création de Pierre Gérard. Effectivement, ici le travail mène à s’interroger sur les fonctions que l’on prête aux objets, tant au moment de leur conception que dans la façon que l’on a de les reconnaître ensuite, en vue, bien sûr, de s’en servir. De même, avec cette interrogation relative à la fonction des objets, vient une réflexion implicite, d’ordre linguistique, sémantique, qui a trait aux noms qu’on leur attribue, également par suite de ce mécanisme de reconnaissance que l’on développe progressivement dans l’enfance.
C’est donc à une certaine forme d’expérience cognitive que Pierre Gérard, tacitement, nous convie. Ici, elle consiste à se plonger dans un certain état de mise en doute du visible, et surtout dans une mise en doute de ce que ce visible a pour nous d’acquis. C’est se mettre en quête, à la suite de l’artiste, d’une perception primitive, d’une perception du premier jour dont chacun a d’intimes souvenirs.
Yoann Van Parys (2008)
extrait d'une version française d'un texte paru dans l'artforum 








work in progress ..






www.pierregerard.eu
www.unarbreenbois.be

https://twitter.com/pierregerard_
https://pierregerard.bandcamp.com




self - release (limited edition of 21 numbered copies) . | cd-r |
http://www.pierregerard.eu/discography.htm#principe


editions humides
http://www.pierregerard.eu/links.htm#editions






























samedi 7 juillet 2018









projet cabane / shack project ..with susanne
avec du bois récupéré dans la ville  / with recovered wood in the city ..
(2017_ 2018)














































work in progress ..






www.pierregerard.eu
www.unarbreenbois.be

https://twitter.com/pierregerard_
https://pierregerard.bandcamp.com




self - release (limited edition of 21 numbered copies) . | cd-r |
http://www.pierregerard.eu/discography.htm#principe


editions humides
http://www.pierregerard.eu/links.htm#editions






























dimanche 7 janvier 2018

mardi 20 septembre 2016








projet cabane / shack project ..with susanne
avec du bois récupéré dans la ville  / with recovered wood in the city ..
(2016_2017)




































































































































































work in progress ..






www.pierregerard.eu
www.unarbreenbois.be

https://twitter.com/pierregerard_
https://pierregerard.bandcamp.com




self - release (limited edition of 21 numbered copies) . | cd-r |
http://www.pierregerard.eu/discography.htm#principe


editions humides
http://www.pierregerard.eu/links.htm#editions